VII – Des châteaux de Mémoire suivi de Sous divers numéros d’opus

Recueil publié en auto-édition en 2005. ISBN 2-9506745-3-4
Illustré de peintures de Maurice Lacore

En vente chez l’auteur (12 € franco de port)

Dédicace du recueil à :

« À celle qui dans ma vie joue le rôle de l’Archange. »

« Si quid mea carmina possunt,
Nulla dies umquam memori vos eximet aevo.
»

Épigraphe de Virgile pour l’ensemble de ce recueil

« Si mes chants ont quelque pouvoir
Aucun jour jamais ne vous soustraira
de la mémoire des âges…
» ( Enéide, chant IX)

DES CHÂTEAUX DE MÉMOIRE

Nous sommes jardiniers des châteaux de Mémoire
Et notre plume trace au labour de nos mains
Des promesses de fleurs, sillons des lendemains,
Et de nouveaux printemps jaillis de l’écritoire.

Poètes, nous n’allons pas vanter notre gloire
Ni cueillir aux salons des honneurs un peu vains :
La page est un massif où nous semons nos grains
Pour qu’un Mai de douceur parfume notre histoire.

Nous voulons rappeler ces moments chaleureux
Qui contenaient en germe un monde plus heureux,
Comme au gel de Décembre un rêve primevère

Et nous aurons ainsi quelque chose à offrir
À celui qui peut-être à l’instant désespère
Et qui dira demain que tout peut refleurir…

SOUS DIVERS NUMÉROS D’OPUS

Cette partie du recueil est composée de quatre volets :
– I . Fragments d’un opéra de jeunesse
– II. Concerto bordelais

Nous avons passé migrateurs
Frères du même vol

Et sur les cendres de nos feux
Les lendemains inquisiteurs,
Venus pour profaner
Le grand secret des jours heureux,
Scruteront nos intimités

Mais nos amitiés et nos rires
Sur les bancs de la vieille classe
Et les mystères de nos cœurs

Nos grands élans de destinée
Tout ce qui fit notre bonheur

Nos belles flammes consumées

Dieu merci ! nul n’en verra trace
S’il n’est qu’un critique de glace…

– III. La Jeune Fille et la Mort
– IV. Élégie pour violon seul

La plume suffit-elle à voler au secours
Des légendes dorées de l’enfance et d’amour ?

flacore